Arthrographie diagnostique et infiltration articulaire

L’arthrographie

L’arthrographie est un examen radiologique qui consiste à injecter du colorant dans une articulation suivi de la prise de radiographies.

Le patient est couché, le radiologiste fait une anesthésie locale puis il guide son aiguille avec les rayons X jusqu’à ce qu’il atteigne la position adéquate.
La durée des arthrographies est souvent inférieure à 15 minutes.

But:

  • L’arthrographie peut permettre de détecter des lésions de tendons, de ligaments ou de ménisques qui ne sont pas visibles sur des radiographies sans colorant
  • L’arthrographie peut aussi servir à mettre des médicaments (cortisone ou autre) à l’endroit précis demandé par le médecin traitant

Préparation pour votre examen

  • Il est important d’apporter, lors de votre examen, vos images et rapports des examens pertinents faits ailleurs (Rayons X, IRM, CT-Scan, Échographie), ceci est nécessaire à des fins de comparaison.

L’infiltration

Une infiltration consiste à injecter un médicament. Le plus souvent, il s’agit de cortisone.

Plusieurs infiltrations peuvent être faites par le médecin traitant à son bureau mais lorsque certains points à infiltrer sont trop profonds ou trop difficiles d’accès, un guidage devient nécessaire et les radiologistes peuvent offrir ce service.

Le radiologiste peut infiltrer avec guidage échographique ou avec guidage fluoroscopique (arthrographie). Le choix de la méthode de guidage sera fait en fonction du problème du patient.

Les infiltrations se font habituellement en position couchée ou assise. Le radiologiste fait une anesthésie locale et guide son aiguille jusqu’à la position choisie. Une fois au bon endroit, le médicament est injecté. La durée est habituellement inférieure à 15 minutes.

Préparation

  • Il est important d’apporter, lors de votre examen, vos images et rapports des examens pertinents faits ailleurs (Rayons X, IRM, CT-Scan, Échographie), ceci est nécessaire à des fins de comparaison.

Après l’infiltration ou l’arthrographie:

  • Dans les heures qui suivent l’examen, un inconfort peut être ressenti au site de la ponction
  • Quelques personnes auront des douleurs (soulagées par le Tylenol) pendant une journée ou deux